Mayan Death Robots débarque sur Steam maintenant

standoff

Il y a comme une odeur de fin du monde. Quand des robots surpuissants ruinent de superbes paysages d’Amérique latine pour divertir des aliens fanatiques de télé-réalité, c’est qu’une ancienne prophétie belge est sur le point de s’accomplir. Sileni Studio lâche ses robots aliens dans la nature avec Mayan Death Robots, disponible sur PC via Steam au prix de 14,99 €, avec 10% de réduction pendant la première semaine de lancement.

La fin est proche – Mayan Death Robots envahit la Terre le 20 novembre

Banner

La plus terrible des prédictions mayas est en passe de se réaliser. A compter du 20 novembre prochain, une énorme pluie de météorites ludiques va déferler sur la Terre. L’oracle est formel, puisqu’il s’agit du principal instigateur de ce cataclysme : le développeur belge Sileni Studios. Mayan Death Robots envahira les disques durs des joueurs de goût à cette date, sur PC via Steam.

https://www.youtube.com/watch?v=dWe03XR2lbg

On ajoute et on supprime des fonctions : les développeurs de Mayan Death Robots perdent la tête !

Banner

Non, les développeurs de jeux vidéo ne sont pas des robots. Alors que la Gamescom bouillonne de « news » aussi emphatiques les unes que les autres, les créateurs belge de Sileni Studios se manifestent avec une annonce d’une toute autre nature. Ils précisent qu’il n’y aura pas de mode multijoueurs en ligne dans Mayan Death Robots pour le moment. Le jeu sortira cet automne sur PC en version Steam et en boite sur console et PC via Soedesco. Les versions consoles sont prévues dans le courant de l’année prochaine.

Découvrez cette pépite robotico-militaire à la Gamescom, sur rendez-vous uniquement: gamescom@cosmocover.com.

[NOUVEAUTE] Mayan Death Robots prépare son invasion sur PC et consoles cet été !

Banner

Avec Mayan Death Robot préparez-vous à des échauffourées chaotiques contre un autre joueur sur fond de civilisation Maya revisitée par les créatifs belges de Sileni Studios. Prenez un robot armé jusqu’aux dents qui vous canarde avec des armes technologiques barrées depuis la plate-forme d’en face. Incorporez à tout cela, un décor destructible, des tas de boss qui s’incrustent dans le décor pour vous crever lamentablement. Laissez-le reposer jusqu’à son arrivée à l’été prochain sur PC et consoles et vous aurez probablement le prochain trésor de la scène indie pure jus !